Les Alouettes s’inclinent, mais passent un message à la LCF

Pour la première fois depuis très longtemps, les Blue Bombers de Winnipeg ont eu chaud. Habitués à prendre le large en début de match, les hommes de Mike O’Shea en ont eu pour leur argent face aux Alouettes, qui malgré la défaite, ont passé un message aux locaux, mais également au reste de la Ligue Canadienne de Football.

Au delà du résultat du match (31-21 en faveur de Winnipeg), les Moineaux sont arrivés sans complexe au Investors Group Field et ont eu leur chances de remporter le match. En effet, les hommes de Khari Jones avaient les devants 21-14 au milieu du troisième quart. Malheureusement, ils n’ont pas eu l’instinct du tueur et les Blue Bombers ont repris vie pour se sauver avec la rencontre.

Les choses ont très mal débuté pour les Alouettes qui ont vu les locaux prendre possession du ballon dans leur territoire suite à une remise trop haute d’Alexandre Gagné sur une tentative de botté de dégagement. Le touché a suivi et les Blue Bombers ont pris les devants 7-0. Après une deuxième série infructueuse à l’attaque, la défensive s’est levée alors qu’elle a inscrit un touché après avoir arraché le ballon des mains de Brady Oliveira.

Cela a redonné un second souffle aux montréalais qui ont pris les devants 14-11 quelques séquences plus tard avec une passe de Trevor Harris à Reggie White Jr. Les Blue Bombers ont ramené tout le monde à la case départ avec un placement en fin de demie, mais tous les espoirs étaient permis pour la suite. Harris, qui effectuait un premier départ avec sa nouvelle formation, gagnait en rythme et semblait trouver ses receveurs avec une plus grande facilité et la défensive tenait le fort.

L’optimisme s’est transposé en résultats alors que les Alouettes ont commencé le troisième quart en lions. Après un bon retour d’Adarius Pickett, Trevor Harris a rejoint Quan Bray sur une longue passe et a terminé la séquence avec une passe de touché à Jake Wieneke. La défense a également ajouté son grain de sel en forçant Winnipeg à une séquence de deux jeux suivi d’un botté de dégagement. C’est à ce moment que tout a a basculé. Les visiteurs avaient une opportunité de porter un coup dûr à leurs adversaires qui avaient une fiche de 10 victoires et d’une seule défaite avant la rencontre.

Malheureusement, tout le contraire s’est produit et tout a commencé par une blessure qui a changé bien des choses. Phillipe Gagnon, qui effectuait un retour au jeu, a dû quitter la rencontre, ce qui a forcé l’entrée en scène de Samuel Thomassin. L’ancien du Rouge et Or en a eu plein les bras, et à partir de ce moment, la ligne à l’attaque a eu des difficultés à offrir une bonne protection à Harris. Ce dernier, n’étant pas un quart arrière mobile, a raté plusieurs passes et a été victime de d’autres sacs du quart.

Les Blue Bombers ont saisi l’opportunité pour profiter de bonnes positions sur le terrain et revenir en force. Zach Collaros a ochestré deux bonnes séquences consécutives qui se sont soldées par des touchés. Résulat, Winnipeg a repris les devants et n’a plus jamais regardé derrière.

Offensivement, les Alouettes ont eu des hauts et des bas. Un lent départ, une bon milieu de rencontre et une fin difficile, voilà ce qui peut résumer la soirée de travail de cette unité. En toute fin de match, alors que les Moineaux avaient le ballon en déficit de 7 points, Harris a lancé une mauvaise interception alors que l’équipe faisait face à un troisième essai et trois verges. Il en a lancé une autre quelques instants plus tard, alors que le match était plié. Ces deux passes ont jeté une ombre sur sa performance, qui n’avait pas été mauvaise jusque là.

Défensivement, les Alouettes ont accordé beaucoup trop de passes en milieu de terrain. Le coordonateur Barron Miles a voulu appliquer beaucoup de pression sur Zach Collaros en utilisant ses secondeurs. Malheureseument, pour la majorité de la rencontre, la pression ne s’est pas rendue au quart de Winnipeg qui a eu le temps de découper la zone offerte par la défensive montréalaise.

Les deux équipes ont de nouveau rendez-vous samedi prochain au Stade Percival-Molson. Les Alouettes peuvent encore espérer accueillir un match éliminatoire à domicile, mais devront gagner leurs deux derniers matchs et espérer de l’aide des autres formations.

Image par défaut
Pablo Herrera-Vergara
Publications: 2